1415

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/01/2013

24 janvier : Une journée d'action et de luttes qui en appellent d'autres !

A l'appel des 4 UL CGT (Le Havre, Harfleur, Lillebonne/Bolbec/Gravenchon et Fécamp), une journée d'action interpro CGT sur l'Emploi mais aussi sur les Salaires et les Conditions de travail avait lieu ce jour, avec diverses actions :

  • au centre pénitencier de Gainneville dès 6h30
  • devant Dresser avec un barrage filtrant de 8h30 à 9h30
  • devant les locaux de la CFDT, CFTC et CGC suite à leur signature nocive sur l'accord compétitivité 
  • au gymnase de l'université lors des voeux du président du Conseil Général à 18h30

Lors de ces différentes manifestations, toute la journée, de très nombreux salariés en grève ou en délégations ont montré leur détermination, leur mobilisation à l'encontre du patronat mais aussi en direction du gouvernement. Une lutte qui n'en est qu'au début, c'est certain, le mouvement doit s'amplifier au delà de l'agglo havraise ! La lutte, c'est maintenant...

20130124_085808.jpg

20130124_101630.jpg20130124_182522.jpg

19/01/2013

Jeudi 24 janvier : Journée d'actions sur Le Havre et son agglo !

La CGT a décidé de ne pas signer l’accord national interprofessionnel du 11 janvier 2013 sur la « sécurisation de l’emploi » accord qui modifierait profondément le Code du Travail (voir tract, en lien).

Il serait inconcevable que la majorité parlementaire et le Gouvernement, issus des élections de mai 2012, entérinent dans la loi les reculs sociaux dictés par le MEDEF. Le Gouvernement, qui se dit attaché au Dialogue social, doit prendre en compte le rejet de cet accord par les syndicats (CGT et FO) représentant bien plus de salariés que les syndicats potentiellement signataires (CFDT, CFE-CGC et CFTC).

Face à cette situation, le sentiment d’injustice grandit parmi les salariés et cela provoque de nombreux conflits dans différents secteurs comme le commerce, l’industrie ou les services publics.

 Dans ce contexte, la mobilisation des salariés est plus que jamais d’actualité. Nous n’avons pas d’autres solutions, pour nous faire entendre et pour faire accepter nos revendications, notamment sur l’emploi, les salaires et les conditions de travail que de passer à l’action… 

Pour cela, les Unions Locales CGT du Havre, Harfleur, Lillebonne-Bolbec-Gravenchon et Fécamp, appellent les salariés du secteur privé et public à se mobiliser le 24 janvier par la grève ou tout autres modalités, cela pour imposer d'autres choix politiques, POUR UN VRAI CHANGEMENT !!

* tract appel actions 24 janvier : tract CGT le havre 24 janvier 2013.pdf / AccordEmploi.pdf

 imagesCAOQDEF6.jpg

 

15/01/2013

Accord national Interprofessionnel : "La CGT ne signera pas l’accord"

Bernard Thibault, invité de Nicolas Poincaré pour Europe 1 soir, a confirmé l’avis négatif de la CGT sur l’accord national interprofessionnel du 11 janvier 2013 qui modifierait profondément le Code du Travail.

* En lien l'intervention : http://www.cgt.fr/La-CGT-ne-signera-pas-l-accord.html

14/01/2013

Accord national interprofessionnel du 11 janvier : Une grave régression des droits sociaux

Communiqué du Bureau confédéral de la CGT /Intervention B.Thibault (média)

Le Bureau confédéral de la CGT confirme l’avis négatif de la délégation CGT sur l’accord national interprofessionnel du 11 janvier 2013 qui modifierait profondément le Code du Travail.

Ce texte marque une grave régression des droits sociaux des salariés et va a contrario des objectifs fixés par la « Grande Conférence sociale » et celle de la « lutte contre la pauvreté ». Il contient de multiples dispositions pour faciliter les licenciements et accentuer la flexibilité.

Le chantage à l’emploi est généralisé par des accords permettant la baisse des salaires et l’augmentation du temps de travail, ce sont les accords de « compétitivité/emploi » voulus par Nicolas SARKOZY.

La thèse du MEDEF est le principal fil conducteur de cet accord : « les licenciements d’aujourd’hui feront les emplois de demain ». Il serait inconcevable que la majorité parlementaire et le Gouvernement, issus des élections de mai 2012, entérinent dans la loi les reculs sociaux dictés par le MEDEF.

Le Gouvernement, qui se dit attaché au Dialogue social, doit prendre en compte le rejet de cet accord par les syndicats représentant bien plus de salariés que les syndicats potentiellement signataires.

La CGT attend du gouvernement un projet de loi d’une toute autre nature, qui protège les salariés contre les licenciements et la précarité.La CGT va amplifier sa campagne d’information par l’édition d’un journal tiré à deux millions d’exemplaires à destination des salariés pour favoriser leur mobilisation dans les semaines à venir.

Montreuil, le 14 janvier 2013

* Intervention B.Thibault (média) : ttp://www.cgt.fr/La-CGT-ne-signera-pas-l-accord.html

22/12/2012

Elections TPE : la CGT arrive très largement en tête du premier scrutin de représentativité dans les très petites entreprises !

 Avec un résultat de 29,54%, la Cgt arrive très largement en tête du premier scrutin de représentativité dans les très petites entreprises. Scrutin où 465 756 électeurs et électrices se sont exprimé-e-s malgré les innombrables obstacles.

La CGT remercie les salarié-e-s qui ont porté leur choix sur la CGT. Ce résultat vient après d’autres signes forts quand à la place majeure occupée par la Cgt dans le paysage social. La deuxième organisation syndicale recueille quant à elle 19,26% et la troisième organisation recueille 15,25%. Le résultat obtenu donne encore plus de poids à ceux qui n’acceptent pas une régression sociale majeure dans la négociation sur l’emploi en cours.

Dans les conventions collectives et au niveau national interprofessionnelle, ce résultat renforce la place de la CGT. Il donne du poids aux exigences portées par les salarié-e-s des TPE et renforce leur volonté d’obtenir à l’avenir de véritables lieux de négociations avec des élu-e-s pour les représenter.

Au cours de plusieurs mois de campagne, la CGT dans les territoires et avec ses organisations professionnelles a tissé de nombreux liens avec des milliers de salarié-e-s des TPE qui lui ont réservé un accueil très favorable.La CGT entend poursuivre cet effort au-delà de l’élection et créer les conditions pour que le syndicalisme et la négociation collective prennent toute leur place auprès de ces salarié-e-s.

Forts de ce résultat, les salarié-e-s peuvent compter sur la présence de la CGT pour agir avec eux en faveur de nouvelles conquêtes sociales. Elle les appelle aussi à prendre toute leur place dans cette mobilisation en rejoignant massivement la CGT.

* Agregation des resultats TPE 2012.pdf / TPE_PV regionaux.pdf

 

19/12/2012

Appel à une journée d'action dans la fonction publique le 31 janvier !

La CGT, la FSU et Solidaires veulent mobiliser sur les thèmes de l'emploi, des salaires et de la journée de carence non indemnisée en cas d'arrêt maladie.

Une manifestation en mai 2011. - AFP

Trois syndicats de fonctionnaires ont appelé ce mercredi les quelque 5,2 millions d'agents à prendre part à une journée nationale d'action le 31 janvier pour faire part de leurs revendications sur l'emploi, les salaires ou la journée de carence. Dans un communiqué commun, la CGT, la FSU et Solidaires, qui totalisent quelque 40% des voix des fonctionnaires, saluent des avancées positives depuis l'arrivée du gouvernement de gauche, comme l'amélioration du dialogue social, mais indiquent qu'elles « considèrent que sur les enjeux essentiels, aucun début de réponse satisfaisante n'est au rendez-vous », ce qu'elles jugent « inacceptable ».

Elles citent notamment l'emploi, les créations de postes annoncées dans les secteurs « prioritaires » (Education, Justice, Police) s'accompagnant de suppressions de postes ailleurs. Mais également la question des salaires -la valeur du point d'indice, qui sert de base à leur calcul étant gelée depuis 2010 -ou celle de la journée de carence (non indemnisée) en cas d'arrêt maladie que les syndicats veulent voir supprimée . Pour les trois syndicats, « il est urgent et indispensable de changer de cap » et « seule l'intervention des personnels permettra d'obtenir les avancées indispensables sur ces questions majeures

Aussi, elles appellent les agents à se mobiliser, indiquant que les modalités d'actions (grève, manifestations, ou encore rassemblements) « seront décidées avec les agents ». Les trois organisations précisent qu'une nouvelle réunion syndicale est prévue le 9 janvier et « pourra permettre un élargissement éventuel à d'autres organisations ».

Auparavant la CGT, la FSU mais aussi FO avaient fait part de leurs inquiétudes au sujet du lancement de la Modernisation de l'action publique (MAP), qui vise à améliorer les services publics mais doit surtout permettre de dégager de nouvelles économies budgétaires. Les syndicats pointent des similitudes avec la Révision générale des politiques publiques (RGPP) du précédent quinquennat.

17/12/2012

Les patrons du cac 40 continuent de se gaver, les salariés continuent de payer !

La rémunération des grands patrons du CAC 40 (salaire fixe, bonus, actions gratuites, stock options et indemnités de départ versés au dirigeant, hors régimes de retraite supplémentaire), qui s’était déjà envolée en 2010 a continué à progresser en 2011 pour atteindre en moyenne 4,2 millions d’euros l’année dernière contre 4 millions en 2010.

Quatorze dirigeants français ont crevé en 2011 un plafond de 240 Smic annuel soit actuellement 4,6 millions d’euros. Pour la première fois en 2011 le salaire fixe moyen des dirigeants du CAC 40 a franchi le million d’euros.
Les bonus annuels ont pour leur part baissé de 8,6%, mais ils se maintiennent à un niveau élevé (124% du salaire fixe en moyenne).

11/12/2012

Rassemblement le 12.12.12 à 10h devant Franklin !

A l’occasion de l’inauguration du Tramway et dans le cadre du collectif « transport gratuit dans l’agglomération Havraise », l’Union des Syndicats CGT du Havre appelle à un rassemblement devant FRANKLIN à partir de 10h00

* 01.12.pdf / nv tract 12 12VDDNB.pdf

tramway-le-havre-exterieur[1].jpg